Round table 5
 
Armée et pouvoir dans l'Antiquité
Round-table discussion: Army and Power in the Ancient World
 
1ère partie - 1st part
Le chef militaire, le pouvoir et les classes sociales.
The military leader, power and social classes.
 
Grèce: Pierre Ducrey (Université de Lausanne):
Armée et pouvoir d'Agamemnon à Alexandre.
Rome : Géza Alföldy (Universität Heidelberg):
Kaiser, Heer und soziale Mobilität.
Discussants: Walter Mayer (Universität Münster): Near East, Assyria;
Pierre Briant (Collège de France): Empire perse; Romila Thapar
(Jawaharlal Nehru University): Early India: an alternative view ?
 
2e partie - 2nd part
Les armées étrangères d'occupation comme instrument du pouvoir.
Foreign occupation troops as instruments of power.
Greece: Angelos Chaniotis (Universität Heidelberg):
Foreign soldiers - native girls ? Constructing and crossing boundaries in
cities with foreign garrisons.
Discussant: John Ma (Princeton University).
Rome: Brian Campbell (Queen's University of Belfast):
"The Romans always win." Foreign occupation troops as instruments of
power in the Roman world.
Discussant: Benjamin Isaak (University of Tel Aviv).
 
3e partie - 3rd part
La fonction de l'armée dans l'établissement et le maintien d'un
régime autoritaire.
The army's role in establishing and maintaining authoritarian rule.
 
Greece: Hans van Wees (University College London):
Hoplites and tyrants, horsemen and oligarchs.
Discussant: Vincent Gabrielsen (Copenhagen University).
Rome: Ekkehard Weber (Universität Wien):
Das Imperium Romanum: eine Militärdiktatur?
Discussant: Yann Le Bohec (Université Jean Moulin-Lyon III).
 
L'armée et le pouvoir, un problème qui reste actuel.
Les relations entre l'armée et le pouvoir posent un problème aussi ancien que les armées et le pouvoir eux-mêmes. En choisissant ce thème pour une table ronde, les organisateurs du 19e Congrès international des sciences ont voulu mettre l'accent sur la pérennité d'une question cruciale dans de nombreuses sociétés modernes.
La Table ronde "Armée et pouvoir dans l'Antiquité" réunit quelques-uns des meilleurs spécialistes des sociétés et des armées anciennes, du Proche-Orient, de Grèce et de Rome. Les trois thèmes principaux seront abordés dans une perspective diachronique, allant du 2e millénaire av. J.-C. à la fin de l'Empire romain.
 
Problématique
La problématique sur laquelle se pencheront les participants porte sur le rôle joué par l'armée dans divers régimes et à diverses époques de l'Antiquité pour la prise et l'exercice du pouvoir.
En guise d'introduction, Pierre Ducrey analysera les relations entre armée et pouvoir dans la Grèce antique. Géza Alföldy étudie la mobilité sociale au sein de l'Empire romain, et plus particulièrement le mécanisme qui peut conduire un esclave à une position dirigeante. Dans cette perspective, l'armée apparaît comme un facteur déterminant d'accès au pouvoir.
Dans la seconde partie de la Table ronde, Angelos Chaniotis et Brian Campbell proposent une réflexion sur les conséquences pour une cité de l'époque hellénistique et pour les habitants de l'Empire la présence d'une armée ou d'une garnison. Le recours aux documents, notamment épigraphiques, conduit à des appréciations différentes et nuancées de la situation.
Enfin, dans la troisième partie, Hans van Wees, contre les opinions généralement reçues, met en doute le rôle de l'armée en tant que facteur politique ou comme groupe de pression dans la cité grecque à l'époque archaïque, tandis que Ekkehard Weber pose la question de savoir si effectivement, comme on le dit parfois, l'Empire romain est une " dictature militaire ".
 
 
Armies and Power, an ever current problem
The relations between army and power present a problem as old as armies and powers themselves. In choosing this theme for a round table, the organizers of the 19th International Congress of Historical Sciences wanted to accent underline the perennial nature of a question which remains a crucial one in many modern societies.
The round-table discussion "Army and Power in Antiquity" brings together some of the leading specialists on the ancient societies and armies of the Near East, Greece and Rome. Three main themes will be examined from a diachronic perspective, working from the 2nd millennium through the end of the Roman Empire.
 
Problematic
The common problematic to be explored is the role played by the army in the seizure and exercise of power in various regimes and different periods of antiquity.
As an introduction, Pierre Ducrey will analyze the relations between army and power in ancient Greece. Géza Alföldy will then examine social mobility within the Roman Empire with particular emphasis on the mechanism which could lead from slavery to a leadership position. From this perspective, the army emerges as a determining factor in the accession to power.
In the second part of this round table, Angelos Chaniotis and Brian Campbell will investigate the consequences of an army or garrison's presence for a city of the Hellenic era or the inhabitants of the Empire. The use of documents, notably inscriptions, leads to different and nuanced assessments of the situation.
Finally, in the third part, Hans de Wees, in contrast with generally accepted opinions, will cast a doubt on the army's position as a political factor or a pressure group in the Greek city of the Archaic period while Ekkehard Weber will examine whether or not, as it is sometimes said, the Roman Empire was a 'military dictatorship'.